Depuis quelques années, les organes de protection des droits de l’homme des Nations Unies étudient le droit à l’éducation. On peut résumer ce travail de la manière suivante :

  1. Le droit à l’éducation est un droit transversal, exigeant une action positive de l’Etat et un droit protégeant la personne humaine dans ses libertés fondamentales.
  1. La mission de l’Etat, en la matière, consiste non seulement à respecter le droit à l’éducation, mais aussi à le protéger contre les violations de tiers non étatiques et d’en assurer la pleine mise en œuvre.
  1. Le droit des parents de choisir pour leurs enfants le type d’éducation qu’ils souhaitent ainsi que l’éducation morale ou religieuse conformément à leurs convictions doit être garanti.
  1. Si l’accès universel à l’éducation est essentiel, la qualité est aussi un impératif : toute personne a droit à une éducation de qualité qui respecte pleinement son identité culturelle.

Objectifs

  1. Soutien au travail du Rapporteur Spécial sur le droit à l’éducation.
  2. Echange d’informations sur les derniers développements juridiques et politiques au niveau international.
  3. Prévention et dénonciation des violations du droit à l’éducation.
  4. Elaboration de stratégies d’action visant à faire un travail concerté de plaidoyer auprès du Conseil, des Comités et de l’UNESCO et à informer l’opinion publique.
  5. Organisation de formations en direction des organisations de la société civile et des acteurs publics.

Membres actuels (ONG avec statut consultatif auprès des Nations Unies) 

Cette plate-forme est ouverte à toutes les ONGs désireuses de travailler sur le droit à l’éducation au sein des Nations Unies.


Autres membres


Membres associés à la Plateforme

 

Le droit à l’éducation est un droit transversal, exigeant une action positive de l’Etat et un droit protégeant la personne humaine dans ses libertés fondamentales.